jeudi 18 juin 2015

P comme.... Pinard

Une Histoire de Vigne
 
Du "Pinard des Poilus"
au Raisin de Moissac.



C'est avec modération que j'évoquerai cette page de l'histoire de nos poilus.


Anonyme - source Wikipédia


Wikipédia
Le "Pinard" est un nom argotique désignant un vin rouge, le vin blanc étant plutôt dénommé comme "Casse patte".
Cette appellation existait avant la première guerre mondiale, mais ce conflit et la publicité faite permirent au producteur d'écouler la surproduction vinicole des précédentes années devenue encombrante. En 1905, certains troquets parisiens vendaient même le vin à l'heure. "On paye et l'on boit tout le vin que l'on veut... ou que l'on peut..."


L'armée aussi, prévoyant dès octobre 1914 une guerre longue, autorisa dans la ration quotidienne du soldat une ration vin. Les publicitaires n'eurent plus qu'à faire le reste. Allier patriotisme et vin : "Oh pinard d'espérance" - "Vive le pinard qui ravigote" - .... et bien d'autres encore que la Loi Evin (d'actualité) ne permettrait plus. Mais il s'agit là d'Histoire de France.




Wikipédia


Une carte humoristique

"Oh, ce n'est rien, mon lieutenant, le pinard est sauf ".









Et l'on n'oublie pas les pauvres poilus partis en Orient

Moudros, île de Lemnos (Grèce)
 

Les Vignes de Moissac

Pendant des siècles, Moissac vit de son vin et de ses farines broyées dans les nombreux moulins de la ville. Le chasselas existe à Moissac depuis le Moyen âge, mais le vin qu'il donne toujours aujourd'hui (Comté Tolosan) est peu connu. En revanche, ses vignes sont célèbres dans toute la France.

Vers 1870, après l'invasion du Phylloxéra, les cultivateurs plantèrent du Chasselas doré de Fontainebleau dont les plants provenaient de Thomery. Le raisin, plus vigoureux et plus croquant, aux belles couleurs jaune d'or, deviendra officiellement le 21 juillet 1953  "Chasselas de Moissac".


1er fruit recevant l'appellation AOC en 1971


Fin XIXe, Moissac devient la ville des Chasselatiers. Ce raisin de table est alors une denrée précieuse, emballée dans du papier de soie. Sa présentation et sa qualité devaient être irréprochable sur toutes les tables de France, sa conservation exemplaire. On en mange même jusqu'au soir de Noël.

Place des Récollets à Moissac, le marché du Chasselas commençait à 7 heure du matin au son de la cloche et se clôturait une demi-heure après, toujours au même son. Les négociants emballaient vite la marchandise et la transportait à la Gare

"Dans la journée de jeudi, il a été chargé 33 wagons de 4 tonnes en moyenne chacun..." (1906 - La feuille villageoise).

Au début du siècle, le Raisin fit la gloire de Moissac. De nombreuses maisons portent en ornement des feuilles de vigne et grappes de raisin. La ville est classée Station Uvéale, le kiosque de l'Uvarium en 1933 sera un  lieu de détente. Le Dr Rouanet y proposera sa cure de raisin, thérapie déjà utilisée dans l'antiquité.

Kiosque de l'Uvarium - 16 juin 2015


En 1938, une fontaine à la "Gloire de Moissac ville des sources pures et des raisins dorés" est inauguré par le ministre de l'éducation Jean ZAY.



Fontaine inaugurée en 1938
Nous reviendrons sur ces décors et sculptures avant la fin du challenge


Sources :
Wikipédia
Photos Kiosque et Fontaine -  Chalou
Il est une personnalité à Moissac qu'il faut ici mentionner. Henri ENA. Historien de la ville, il a su grâce à sa revue "Scènes et personnages de la Vie moissagaise" faire revivre les anciens de cette petite ville. Internet n'existait pas alors.

Collection en accès libre à la Bibliothèque de Moissac








 

2 commentaires:

Sandra Cossevin a dit…

Un aspect de la vie des poilus que je ne connaissais pas...
Merci pour cet article très intéressant.

chalou a dit…

Merci pour votre commentaire. J'aurai du mentionner dans cet article les ravages de l'alcoolisme qu'une telle publicité provoqua sur nos pauvres poilus démobilisés, des hommes qui ne retrouvèrent pas leur place dans la société et cela jusqu'aux restrictions de la 2e guerre mondiale.

Archives du blog